Discours du MINEE Dr Basile ATANGANA KOUNA à Nyabizan

Discours du MINEE Dr Basile ATANGANA KOUNA à Nyabizan

CEREMONIE DE POSE DE LA PRERMIERE PIERRE DE L’AMENAGEMENT HYDROELECTRIQUE DE MEMVE’ELE

DISCOURS DE DR. BASILE ATANGANA KOUNA, 
MINISTRE DE L’EAU ET DE L’ENERGIE

- Excellence Monsieur le Président de la République,
- Mesdames et Messieurs les membres du gouvernement,
- Distingués Invités,
- Mesdames, Messieurs,
Avant de m’engager dans la présentation du projet qui nous rassemble ici ce jour, permettez moi d’exprimer à Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Paul BIYA, ma profonde gratitude et mes sincères remerciements pour sa constante sollicitude dans la conduite de ce projet.
Excellence, 
Votre présence ici témoigne, s’il en était encore besoin, de l’importance que vous attachez au secteur de l’Energie qui est, comme vous n’avez jamais cessez de le rappeler, le socle du développement économique et social de notre pays.
Dans votre message à la nation du 31 décembre 2011, vous indiquiez opportunément que, je cite « Notre défi le plus urgent doit être d’augmenter l’offre d’énergie, à la fois pour satisfaire les besoins croissants de la population et pour répondre à la demande des entreprises ». Comme à votre habitude, vous avez joint l’acte à la parole.

Je pense notamment et bien évidemment d’abord au Gouvernement de la République du Cameroun qui, après les engagements forts pris par le Chef de l’Etat dans le sens du démarrage des Projets énergétiques, a travaillé d’arrache pied pour parvenir à la mise en route du Projet Memve’ele.
C’est ainsi que par Décret N° 2011/410 du 09 décembre 2011 formation du Gouvernement, vous avez créée le Ministère de l’Eau et de l’Energie à la tête duquel vous avez placé votre humble serviteur, dont les missions sont l'élaboration, l'application et le suivi de la politique dans les secteurs de l'Electricité, de l’Eau et des Produits Pétroliers et Gaziers.
Je pense également à la Cellule d’appui à la Maîtrise d’Ouvrage du Projet d’aménagement Hydroélectrique de Memve’ele et à toutes les personnalités invitées pour leur expertise. Cette Cellule, créée par arrêté N° 019/CAB/PM du 29 janvier 2008 et dont je suis le président, est chargée d’assister le Maître d’Ouvrage dans la préparation et la mise en œuvre du Projet, coordonne et suit l’ensemble des opérations relatives aux études, à la construction et à la mise en service de l’aménagement.

Je tiens à saluer enfin l’Unité Opérationnelle de la Cellule dont l’engagement n’a pas faibli tout au long de ce processus. L’Unité Opérationnelle est l’organe d’exécution de la Cellule. L’équipe pluridisciplinaire est composée d’ingénieurs et d’experts appuyés par un personnel d’appui. Celle-ci a, enrichi, orienté et parfois redressé la faisabilité technique, économique et financière du Projet dans la perspective de sa finalisation.

Excellence Monsieur le Président de la République,
Mesdames et Messieurs,
Distingués Invités,

L’aménagement hydroélectrique de Memve’ele permet d’exploiter les 35 m de dénivelée naturelle offerte par le relief du site dont le Projet tire son nom, à savoir Memve’ele. Il s’agit d’un barrage en remblai homogène d’une hauteur de 20 m et d’une longueur de crête de 1850 m qui servira de pont pour la circulation et le passage d’une rive du fleuve à l’autre. La côte de retenue normale est calée à l’altitude 392.
Le barrage est constitué de plusieurs ouvrages connexes dont:
- Deux évacuateurs de crue, l’un principal en Rive Droite et l’autre secondaire en Rive Gauche, de 81 et 106 m de longueur respective;
- Un canal d’amené trapézoïdale de 2400 m de longueur ;
- D’ouvrages de prise d’eau, un à l’entrée du canal d’amené et l’autre à l’entrée de l’usine ;
- Deux tunnels et d’un ouvrage de restitution en aval des chutes naturelles, qui restitue le débit turbiné au fleuve (Au niveau des Gorges du Ntem).
La centrale hydroélectrique de 62.5 m de haut et de 201 MW de puissance installée est composée de :
- Quatre conduites forcées ;
- Quatre turbines de 51.6 MW;
- Quatre alternateurs de 50 MW ;
- Quatre transformateurs élévateurs 225/11 KV de 56 MVA de capacité;

Pour ce qui est des travaux et ouvrages connexes d’accompagnement : 
L’Aménagement comprend tous les bâtiments nécessaires à l’hébergement des personnels durant les phases de construction et d’exploitation de l’ouvrage hydroélectrique. Cet aménagement comprend également, la voie d’accès longue de 95 km à partir de MEYO Centre, la ligne d’évacuation de l’énergie et le poste de transformation et d’interconnexion d’Ebolowa. L’aménagement prévoit un poste sortie usine pour l’électrification des localités environnantes.

Le coût de réalisation de ces ouvrages s’élève à environ 365 milliards de FCFA, dont 286 milliards de FCFA pour le barrage et la Centrale. 
Les travaux de Construction du barrage et de la Centrale dureront 54 mois, et seront financés par le Gouvernement de la République Populaire de Chine à travers un prêt de l’EXIMBANK à l’Etat du Cameroun.

La société chargée de l’édification de cet ouvrage est SINOHYDRO Corporation Limited, entreprise chinoise dont les références sont mondialement connues car ayant réalisé le plus grand barrage existant actuellement dans le monde. La coopération mise en place obéit au montage de type Design and Built.
Le chronogramme indique que les travaux démarreront immédiatement après cette cérémonie et la mise en service de l’aménagement interviendra dans 54 mois, c'est-à-dire en début 2017. Il est à noter que les premières turbines seront opérationnelles au bout de 36 mois. 
Il nous semble opportun de dire un mot sur le rôle que jouera l’aménagement hydroélectrique de Memve’ele dans le Système électrique, au moment où le Secteur de l’Electricité traverse une période difficile.
Comme nous le savons tous, cela fait bientôt une décennie que le Secteur de l’Electricité traverse une période d’instabilité de l’équilibre entre l’offre et la demande d’énergie. Cette situation qui est principalement observée sur le Réseau Interconnecté Sud qui alimente la plus grande partie du pays, est exacerbée par la volatilité de l’hydrologie enregistrée depuis quelques années sur le bassin de la Sanaga, mamelle nourricière de nos principales centrales hydroélectriques d’Edéa et de Song Loulou.
Dès lors, résorber le déficit énergétique et faire face à une demande d’électricité en forte croissance est devenu l’une des priorités du Gouvernement. 
Cette cérémonie, Mesdames et Messieurs, marque surtout la volonté ferme et inébranlable du Gouvernement, de doter notre pays le Cameroun, d’infrastructures de production d’énergie capables de résorber dans la durée, les déficits énergétiques dont souffrent au quotidien nos entreprises et nos ménages, nos villes et nos campagnes.

Dans cette perspective, le Projet hydroélectrique de Memve’ele constitue auprès d’autres projets en cours de réalisation, comme le barrage de Lom Pangar, la centrale au gaz naturel de Kribi et la centrale hydroélectrique de Mekin, l’une des réponses apportées à cette situation par le Gouvernement, sous la très haute impulsion de Son Excellence Paul BIYA, Président de la République et Chef de l’Etat.
A sa mise en service, il portera la capacité installée totale du système énergétique national après de 1400 MW en prenant en compte les autres projets cités tout à l’heure.
La situation géographique du Projet Memve’ele lui confère également un rôle stratégique dans le système électrique camerounais. Sa localisation dans le bassin hydrographique du Ntem, l’un des plus riches du Cameroun, rompt avec la forte concentration des centrales hydroélectriques sur le bassin de la Sanaga. Ceci favorise une diversification des bassins de production d’énergie. En effet, le bassin de la Sanaga a un régime hydrologique particulier lié à la nature du fond du lit qui est essentiellement sablonneux er dans une zone de transition entre la forêt et la savane. Ceci entraine que les fluctuations des débits d’eau sont très marqués et se situent à près de 2000 m3 en saison d’hivernage et à presque 30m3 par seconde en période d’étiage. Par contre, le bassin du Ntem traverse les zones forestière ou les fluctuations des niveaux d’eau sont très faible, voire stable.
Par ailleurs, des analyses menées sur la base de chroniques hydrologiques sur 57 ans montrent que la période des hautes eaux observée sur le Ntem aux mois d’avril à juin correspond à la période d’étiage sur la Sanaga et offre ainsi la possibilité d’une meilleure coordination de la production d’énergie avec les autres centrales du Réseau Interconnecté Sud.
L’aménagement hydroélectrique de Memve’ele offrira une solution pour contribuer à l’achèvement des programmes d’électrification engagés par le Gouvernement et sa réalisation va engendrer plusieurs opportunités notamment en terme d’emplois directs et indirects, de main d’œuvre, de bénéfices sur les retombées de la construction du barrage.
Les défis sont donc multiples et porteurs d’attente tant pour le Gouvernement et les populations du Cameroun que pour la communauté internationale. A l’échelle sous régionale, la proximité avec les pays voisins (Gabon et Guinée Equatoriale) place ce projet parmi ceux appelés à jouer un rôle stratégique dans l’interconnexion électrique dans la sous-région de l’Afrique Centrale.
Vive S. E. Paul BIYA, Président de la République du Cameroun, Promoteur des Grandes Réalisations,
Vive le Cameroun.